Façade inachevée, vers 1900

 

Façade après son ravalement parisien

Plan de Saint-Roch

Église Saint-Roch à Ajaccio
Étude préalable (2006)

Patrimoine propriété de la commune.

Alors que la ville d'Ajaccio s’étend le long du Cours, la construction d’une église est décidée : après les vicissitudes de l’acquisition du terrain, l’architecte ajaccien Barthélemy MAGLIOLI soumet un projet néoclassique grandiose dès 1885 ; en raison de son coût trop élevé et des problèmes de terrain, le projet sera simplifié et la façade et son clocher unique inachevés. En 1923, la façade est décorée selon le projet mais des modifications importantes sont apportées comme la transformation de quatre niches en fenêtres.
Profondément altéré, le projet de MAGLIOLI le sera définitivement lorsqu’en 1960, une « réforme » métamorphose l’aménagement intérieur richement décoré en un lieu sombre et uniforme.
Patrimoine appartenant à la commune.

DESCRIPTION

L’église comporte une nef s’achevant par une abside en cul-de-four ayant remplacée le chevet plat. Elle est bordée de bas-côtés sur lesquels s’ouvrent des chapelles peu profondes.
Aucun décor n’a été conservé en l’état excepté la chapelle Saint-Joseph.
La façade ouest et le clocher sont décorés par un enduit sur une maçonnerie en pierre et brique.


ÉTAT DES LIEUX

La façade ouest présente des désordres importants : l’enduit décoratif sur la modénature se fissure et se décolle en plaques en raison d’une dureté des matériaux et de dégâts provoqués par l’eau de pluie.

Les couvertures des bas-côtés et chapelles sont dans un état médiocre.De nombreux équipements ne sont pas aux normes (électricité, chauffage, sécurité et protection incendie).

Façade, vue actuelle (2006)

Façade selon le projet initial

Architecture | église | Monument Historique | Patrimoine