Façade de l'hôtel de ville d'Ajaccio

Palier de l'étage

Roi Jérôme Napoléon (statue de Bosio, 1812)

Étude préalable à la restauration du hall d’entrée et de l’escalier d’honneur de l’Hôtel de ville d’Ajaccio (2006)

en collaboration avec Ewa Poli pour l'étude des décors

Patrimoine protégé au titre des monuments historiques (ISMH).

L’étude préalable porte sur la restauration du hall d’entrée et de l’escalier d’honneur, espaces inscrits sur l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques (1990).

Les plans de l’Hôtel de ville, appelé « Maison carrée », sont attribués à l’architecte A. de Gisors ; le chantier dure dix ans (1826-1836) ; en 1842, le peintre J. Maglioli est chargé de la réalisation des fresques du plafond du salon d’apparat qui s’effondre la même année. P. Bassoul est chargé de procéder à la réalisation d’un nouveau décor, il se charge également du décor de l’escalier dans les années 1910-1930. Le décor que l’on peut voir actuellement est l’œuvre de D. Frassati

 

DESCRIPTION

Au centre de la Maison carrée se trouve le hall d’honneur surmonté par le salon napoléonien.

Le hall d’honneur est une salle à quatre colonnes d’ordre dorique d’où part une volée de l’escalier jusqu’au palier du 1er étage ; les murs et le plafond de la cage d’escalier sont ornés de moulures et décorés de peinture en trompe l’œil, une voûte percée d’une verrière couvre l’ensemble. L’escalier se divise en deux volées droites latérales jusqu’au palier de l’étage noble, couvert de compartiments voûtés soutenus par deux colonnes d’ordre ionique.

On trouve au rez-de-chaussée une sculpture représentant Jérôme Bonaparte en habit d’apparat de Bosio (1812) et deux toiles représentant l’empereur Napoléon Ier et sa mère.

Dans les années soixante-dix, des travaux d’embellissement ont été réalisés.

 

ÉTAT DES LIEUX

L’installation électrique visible dans les parties étudiées est entièrement à reprendre ; on constate des remontées capillaires sur la façade qui s’expliquent par son orientation méridionale ; l’apport de sels minéraux entraîne les dégradations.

Une série de sondages nous donne des informations sur les parements : l’ensemble du hall est repeint de couleur beige rosé et comporte des reprises au ciment et au plâtre au sud; sur les trois autres murs latéraux on trouve un badigeon ancien à la chaux et l’enduit d’origine de bonne qualité ; sur les voûtes, le décor de cadres en trompe-l’œil est probablement la reproduction du motif ancien ; sur les grandes portes se trouvent des traces d’un décor gris bleu foncé. Les colonnes sont en faux marbre sur une fine couche de ciment alors que la base des colonnes est en pierres de Lavagne noires. Le décor de la cage d’escalier a été complètement refait ; des traces grises montre probablement un décor d’origine.

 

PROJET DE RESTAURATION ET DE MISE EN VALEUR

Traitement de l’humidité (...) Restauration des décors : dans le hall, conservation des décors du plafond, purge des murs avec réalisation d’un nouvel enduit et badigeon, conservation du décor des quatre colonnes, des décors de l’escalier d’honneur (...) Conservation des œuvres du hall sans déplacement impliquant la modification des circulations (...) protection de la sculpture, éclairage des œuvres,  mise en place d’informations touristiques sur les œuvres (...)

Porte du salon napoléonien

 

 

Plan d'aménagement

 

 

Coupe sur l'escalier d'honneur

Etude des décors par Ewa Poli

 

Architecture | Hôtel de ville | Monument Historique | Patrimoine